À tous les entrepreneurs : La prévention du vol commence par la bonne tenue d’un registre

Temps de lecture : 2 minutes

Des dizaines de millions de dollars de matériel et d’outils sont volés chaque année au Canada, et ces statistiques ne cessent de monter en flèche. Les entreprises de construction et les entrepreneurs spécialisés savent que l’équipement lourd et les outils peuvent être facilement volés et qu’ils sont faciles à vendre. En effet, ils ont peu de chance d’être retrouvés parce qu’ils sont souvent expédiés à l’extérieur de la province ou dans un autre pays très rapidement.

Le coût de remplacement du matériel volé n’est pas la seule conséquence d’un vol. Les retards dans la réalisation du projet en raison de la perte d’un équipement particulier ou unique peuvent augmenter les coûts du projet et entraîner des pénalités de retard. En outre, l’entrepreneur peut être tenu responsable si le matériel volé cause des dommages corporels ou matériels.

Articles reliés

Un inventaire des équipements à jour et des documents détaillés sur tout le matériel mobile (et les outils) utilisé sur les chantiers de construction est un élément important pour les gérer ou les retrouver.

Parmi ces documents, on retrouve :

Équipement :

  • Numéro de série et d’identification du produit
  • Marque et modèle
  • Année de construction
  • Date d’achat et valeur ou coût
  • Marques, logos et emplacement des détails qui pourraient faciliter l’identification
  • Photos

Outils :

  • Date d’achat
  • Description
  • Photos

La tenue d’un registre à jour de votre équipement et de vos outils est seulement le premier volet de votre programme complet de gestion du vol. Selon la valeur des outils et de l’équipement que vous possédez, vous devrez adopter d’autres mesures de sécurité afin de protéger vos biens.