Sécurité sur les chantiers : le travail en hauteur

Temps de lecture : 7 minutes

Avez-vous peur des hauteurs? La plupart des travailleurs de la construction expérimentés ont sans doute déjà vaincu cette phobie assez commune, mais reste à affronter la peur de tomber. Vous n’avez pas peur des chutes non plus? Vous le devriez peut-être.

L’industrie de la construction a des racines profondes en Amérique du Nord, et même si les outils et les techniques se sont améliorés au fil du temps, il y a des choses qui résistent au changement. Sur les chantiers, une foule de difficultés, de pièges et de risques continuent de mettre la sécurité en péril au quotidien. Plus de 20 % des accidents de travail mortels survenus en 2015 se sont produits sur un chantier de construction, et les chutes demeurent la cause de décès numéro un chez les ouvriers et les entrepreneurs du milieu. C’est donc dire qu’il y a place à amélioration en ce qui a trait à la sécurité sur les chantiers.

Trois problèmes d’équipement courants qui peuvent entraîner une chute

Les travaux de construction nécessitent beaucoup d’équipement spécialisé, ce qui peut rendre la surveillance et l’entretien assez ardus. Ce sont toutefois deux tâches qu’il ne faut pas négliger pour autant, puisque les échelles, les échafaudages et les dispositifs antichute sont au cœur d’un bon programme de sécurité sur les chantiers. Songez à améliorer vos pratiques de sécurité en ce qui concerne leur utilisation.

Échelles

À première vue, les échelles n’ont rien de sorcier : on vérifie qu’elles sont stables, puis on y grimpe. Cela dit, toute pièce d’équipement comprenant de multiples articulations ou des plateformes porteuses (comme une échelle!) peut poser un grand danger, particulièrement avec l’usure.

Un autre problème avec cette pièce d’équipement « banale », c’est qu’on risque de s’y montrer trop téméraire. Si vous vous penchez un peu trop, ou si vous surestimez la solidité de votre appui, vous pourriez vous retrouver au sol.

L’usage inadéquat d’une échelle est l’une des premières causes de chutes mortelles chez les travailleurs de la construction. Pour les utiliser de manière sécuritaire, il faut les inspecter régulièrement, rester concentré et avoir conscience des conséquences d’une fausse manœuvre. Gardez ces conseils en tête quand viendra le temps de mettre à jour votre routine de sécurité :

  • Examinez chaque échelle avant de l’utiliser, et s’il y en a une qui ne vous inspire pas confiance, évacuez-la rapidement du chantier.
  • Restez toujours face à l’échelle quand vous y montez ou que vous en descendez.
  • Assurez-vous de garder trois points de contact avec l’échelle en tout temps : deux pieds et une main ou deux mains et un pied.
  • Assurez-vous que votre surface de travail est stable et bien plane avant d’y installer une échelle.
  • Assurez-vous que le haut de l’échelle dépasse son point d’appui d’au moins 90 centimètres (trois pieds), et ancrez solidement le haut et le bas de l’échelle pour la rendre encore plus stable.
  • Vérifiez les dispositifs de blocage de votre échelle à coulisse avant de l’utiliser.
  • Installez des barrières de sécurité autour de votre échelle si vous l’utilisez dans un endroit achalandé.
  • Pensez à tenir compte de vos outils et de votre matériel quand vous vérifiez le poids que votre échelle peut supporter.

C’est encore plus risqué d’utiliser une échelle quand on manipule de l’équipement électrique sous tension. Si c’est le cas, choisissez une échelle avec des montants non conducteurs d’électricité.

Harnais

En cas de chute sur un chantier de construction, un dispositif antichute peut faire la différence entre la vie et la mort, mais seulement s’il est en parfait état de marche. Les harnais doivent être examinés régulièrement et attentivement, et toujours être utilisés comme il se doit, au même titre que n’importe quel autre outil important. Après tout, la vie ne tient qu’à un fil.

Suivez ces conseils lorsque vous inspectez un harnais :

  • Vérifiez qu’il n’a subi aucun dommage et qu’il fonctionne correctement.
  • Assurez-vous que les longes ou les cordes d’assurance sont assez courtes pour vous empêcher de toucher le sol en cas de chute.

Les filets de sécurité et cordons d’assujettissement qui font partie de votre système personnel de protection contre les chutes vous empêcheront de tomber de trop haut, mais l’installation de garde-corps reste la seule manière de prévenir les chutes en amont. Les employeurs, au même titre que les travailleurs, devraient contribuer à la sécurité de l’environnement de travail. La direction devrait envisager d’installer des garde-pieds, des écrans, des garde-corps, des balustrades ou des barrières quand cela peut s’avérer utile.

Échafaudages

Les échafaudages font partie intégrante des chantiers de construction, et sont sans doute la source de danger numéro un pour les travailleurs. Après tout, ces assemblages de plateformes surélevées ne font pas que les exposer aux chutes, mais posent aussi des risques d’électrocution et de chutes d’objets.

Il est toutefois possible d’y travailler en toute sécurité si vous organisez bien vos outils et faites attention aux limites de poids. Voici d’autres conseils qui pourraient s’avérer utiles sur les chantiers :

  • Faites assembler et inspecter régulièrement les échafaudages par du personnel qualifié (idéalement un ingénieur).
  • Installez au moins deux garde-corps (trois, en comptant le garde-pieds) de chaque côté des plateformes.
  • Portez votre équipement de protection individuelle (EPI) sur les échafaudages, y compris un casque et des bottes standards, en plus d’un harnais si nécessaire. Si un travailleur muni d’un harnais tombe d’une plateforme, on doit le ramener sur une surface ferme et sécuritaire et le détacher le plus rapidement possible. Lors d’une chute, le harnais peut couper la circulation sanguine, ce qui, en l’espace de dix minutes, peut s’avérer dangereux et même fatal.
  • Puisque l’espace est limité sur un échafaudage, évitez d’y apporter du matériel et des outils inutiles dans le moment.
  • Dégagez l’espace sous l’échafaudage afin de protéger les passants du matériel qui pourrait en tomber.

De plus, n’oubliez pas qu’en plus du risque de chute, il existe aussi un risque que des objets chutent sur vous. C’est pourquoi il est très important de toujours porter votre équipement de protection pour la tête et les pieds et de vous assurer de maintenir les surfaces dégagées.

Les échafaudages font partie intégrante des chantiers de construction, et sont sans doute la source de danger numéro un pour les travailleurs. tweet

Une meilleure gestion des risques, ça peut sauver des vies

Des inspections régulières, une formation poussée et des plans d’action rigoureux en matière de sécurité devraient être des pierres angulaires de votre stratégie de sécurité sur les chantiers de construction. Il est difficile de surveiller et de contrôler les moindres aspects de vos activités quotidiennes; l’entretien peut s’en trouver négligé. Avez-vous envisagé de consulter un expert en prévention des risques? Cela pourrait vous aider à évaluer vos risques, à monter un programme de formation adapté et, en somme, à protéger les gens sur qui repose le succès de votre entreprise.