Élimination de matières dangereuses : amiante

Temps de lecture : 6 minutes

Il arrive souvent que les nouvelles constructions ou les projets de rénovation nous réservent de mauvaises surprises (si vous écoutez régulièrement des émissions de télévision sur la rénovation, vous savez que les infestations et la moisissure sont monnaie courante). Par contre, une des surprises que vous voulez absolument éviter est la présence d’amiante.

Si votre équipe et vous croyez avoir trouvé de l’amiante dans une maison ou un immeuble, cessez les travaux immédiatement. Ce n’est pas qu’une question de bon sens, c’est la loi! Les travailleurs doivent quitter les lieux et vous devrez barricader l’immeuble pour bloquer tout accès.

L’amiante est un minéral de texture fibreuse qui a été extrait partout dans le monde et utilisé pendant plusieurs siècles à différentes fins. Il s’agit d’un matériau ignifuge, imperméable et résistant à la plupart des produits chimiques. L’amiante est également un excellent isolant. Il peut être tissé, moulé dans presque toutes les formes et combiné au ciment ou autre liant pour fabriquer une panoplie de produits industriels et de construction.

Il s’agit également de la matière dangereuse la plus meurtrière de l’histoire.

Article relié :

De nos jours, plus de 30 ans après les premiers travaux de réglementation sur l’utilisation de l’amiante, cette matière est de loin la cause principale de demandes d’indemnisation à la suite d’un décès lié au travail et est responsable de plus du trois quarts de tous les sinistres dans cette catégorie au Canada et aux États-Unis.

Le problème réside dans les petites fibres d’amiante qui peuvent être transportées dans l’air partout où l’amiante est utilisé. Si elles sont inhalées, ces fibres peuvent causer un mésothéliome, une tumeur rare et mortelle, dont la seule cause connue est l’amiante. Le mésothéliome se développe habituellement de 25 à 40 ans après l’exposition, ce qui explique pourquoi de nombreuses demandes d’indemnisation sont encore présentées des années après que l’utilisation de l’amiante sous presque toutes ses formes ait été bannie. (L’amiante peut également entraîner une maladie des poumons, appelée amiantose, chez les mineurs d’amiante et les travailleurs industriels, en plus de causer différents types de cancer des poumons ou de contribuer à leur développement.)

Malgré les lois et les interdictions ainsi que les programmes d’élimination de l’amiante mis en œuvre au cours des dernières années, plusieurs maisons et immeubles, types d’infrastructure, produits et matériaux industriels plus âgés contiennent encore de l’amiante. Il est possible de trouver de l’amiante dans les produits et les endroits suivants :

  • Isolant de tuyaux et de conduits, souvent recouvert de papier et d’autres types de matériaux
  • Isolant pour les murs et les plafonds
  • Panneaux utilisés dans les pare-feu, matériaux isolants et de revêtement à l’intérieur de four et de cheminée
  • Panneaux isolants
  • Produits de revêtement de sol et carreaux
  • Bardeaux et lambris

Une fois les travaux interrompus et les travailleurs évacués de l’endroit dangereux, il faut ensuite communiquer avec un consultant ou un entrepreneur qualifié en matière d’élimination de l’amiante. Celui-ci doit venir effectuer des analyses et une évaluation des lieux le plus tôt possible afin de mettre en évidence le problème auquel vous êtes confronté et d’établir les mesures qui doivent être prises.

S’il s’avère que vous êtes bien aux prises avec de l’amiante, celui-ci devra être retiré par des entrepreneurs certifiés et agréés (vous ne devez en aucun cas tenter de l’éliminer par vous-même). Les entrepreneurs suivent des procédures précises et utilisent de l’équipement approprié afin de s’assurer qu’aucune particule d’amiante n’est libérée et qu’aucun travailleur ou résident n’est exposé aux fibres en suspension dans l’air.

Il existe trois types de procédures d’élimination de l’amiante qui doivent être suivies.

  • Type 1 : Cette procédure est suivie lorsque l’évaluation des lieux révèle que l’amiante se présente sous une forme non friable, ce qui signifie qu’aucune fibre ne sera libérée dans l’air. On peut penser entre autres aux carreaux moulés et aux bardeaux qui sont liés grâce à un agent comme le ciment pour les rendre solides. Dans ces situations, les matériaux peuvent tout simplement être retirés avec précaution. Toutefois, l’utilisation d’outils et d’équipement électriques permettant de couper et de casser les matériaux est proscrite.
  • Type 2 : Cette procédure s’applique lorsque les matériaux décrits dans le type 1 doivent être cassés ou broyés, et que de petites particules friables d’amiante sont présentes dans les matériaux d’isolation, par exemple. Dans cette situation, les travailleurs doivent utiliser de l’équipement de protection individuel approprié et le confinement de l’amiante est essentiel. Le processus de confinement implique de sceller l’espace de travail à l’aide de feuilles de plastique et de s’assurer que la pression de l’air est négative afin d’éviter que des fibres en suspension dans l’air ne s’échappent.
  • Type 3 : Cette procédure est utilisée si des travaux majeurs sont prévus ou si la quantité d’amiante est très élevée. Les précautions précédentes doivent être prises et des douches pour décontaminer les travailleurs doivent être installées.

Une fois encore, ne tentez pas d’éliminer l’amiante par vous-même. L’élimination doit être effectuée par des experts qualifiés qui utiliseront de l’équipement de protection adapté.