Sécurité sur un chantier : travail en hauteur

Temps de lecture : 4 minutes

Les chutes sont la principale cause de décès dans le secteur de la construction chaque année. Même s’il n’est pas prévu que les travailleurs cessent d’effectuer des travaux en hauteur de sitôt, il est fort probable que le nombre d’accidents diminue dans un proche avenir.

Les provinces de Terre-Neuve-et-Labrador et de l’Ontario ont déjà rendu obligatoire la participation à une formation liée à la sécurité offerte par un fournisseur approuvé ainsi que le port d’équipement de protection pour tous les employés de chantier qui travaillent à une hauteur de plus de trois mètres. Même si la province ou le territoire dans lequel vous exercez vos activités n’exige pas que les employés suivent une formation, il est avisé de mettre en place des mesures de sécurité et des lignes directrices supplémentaires sur votre chantier. Après tout, les blessures liées aux chutes ont diminué de 24 % dans les 16 premiers mois après la mise en œuvre des lois sur la sécurité dans la province de Terre-Neuve-et-Labrador.

Articles reliés :

Voici quelques conseils à suivre pour assurer la sécurité de vos employés qui effectuent des travaux en hauteur dans les structures suivantes :

Échelles

  • Inspecter chaque échelle avant de l’utiliser. Les échelles non sécuritaires devraient être étiquetées et retirées du chantier.
  • Faire face à l’échelle en montant et en descendant.
  • Toujours garder 3 points d’appui sur l’échelle (deux mains et un pied, ou vice versa).
  • Ne pas se tenir debout sur le barreau supérieur d’une échelle (à moins qu’elle soit conçue à cette fin)
  • Placer l’échelle seulement sur une surface stable et plane et non sur un sol inégal, des boîtes ou des barils.
  • S’assurer que l’échelle simple dépasse d’au moins un mètre son point d’appui au moment de la positionner.
  • Vérifier les dispositifs de blocage de l’échelle à coulisse avant de l’utiliser.
  • Placer des barrières autour de l’échelle si elle est placée dans une zone de circulation élevée.
  • Au moment de calculer la charge maximale d’une échelle, ne pas oublier d’ajouter le poids des outils ou du matériel porté par l’employé au moment d’y monter.

Échafaudages et autres plateformes surélevées

  • S’assurer que l’échafaudage est sécuritaire avant de l’utiliser. La meilleure façon de s’en assurer est de confier son assemblage à des employés formés à cette fin et son inspection régulière à un professionnel qualifié, idéalement un ingénieur professionnel.
  • Veiller à ce que l’équipement, le matériel ou le nombre de travailleurs ne dépassent jamais la charge maximale des plateformes.
  • Il devrait y avoir au moins deux garde-corps (trois, si l’on considère le garde-pieds) de chaque côté de la plateforme. Le retrait des garde-corps n’est pas un problème au moment de charger de gros volumes de matériaux, mais il faut les réinstaller aussitôt que possible.
  • L’équipement de protection individuel (EPI) pour la tête et les pieds doit être porté sur les échafaudages ainsi que des harnais, au besoin. Tout employé portant un harnais et qui effectue une chute doit être remonté vers un endroit stable et sécuritaire, et son harnais doit être retiré aussitôt que possible. La suspension à un harnais peut bloquer la circulation du travailleur et mettre sa vie en danger après dix minutes.
  • Retirer des échafaudages tout outil ou matériel non utilisé étant donné que l’espace y est restreint.
  • Installer des barrières au sol autour de l’échafaudage pour protéger les passants, surtout si du matériel ou des articles risquent de tomber.

Renforcer la sécurité

Si vous utilisez des échelles, des échafaudages ou d’autres types de plateformes surélevées, vous renforcerez la sécurité de vos employés en investissant temps et argent dans des formations. Les formations pourraient un jour devenir obligatoires dans votre province, si ce n’est pas déjà le cas.