IA et technologies intelligentes dans le secteur manufacturier

Temps de lecture : 3 minutes

Les fabricants canadiens traversent une période de vastes changements technologiques qui transformera l’industrie de nombreuses façons. Qu’il s’agisse des processus de production, des besoins de main-d’œuvre ou des interactions dans les chaînes d’approvisionnement, les technologies avancées du numérique et du Web sont en voie de révolutionner le secteur manufacturier canadien.

Notre étude

Vers la fin de 2019, Northbridge Assurance a sondé des décideurs de 200 entreprises manufacturières canadiennes qui utilisaient déjà l’intelligence artificielle (IA) ou les technologies intelligentes, qui étaient en train de les intégrer ou qui prévoyaient investir en ce sens sur un horizon de deux ans.

L’étude visait à mieux comprendre l’IA et les technologies intelligentes dans le contexte de la fabrication, à faire le point sur l’état de l’adoption et de la préparation à l’adoption de l’IA et des technologies intelligentes chez les fabricants au Canada, et à cerner les défis que ces technologies posent pour les fabricants.

Certes, la recherche a été menée avant le début de la pandémie qui met à mal la planète et le secteur manufacturier, mais les technologies qu’elle examine seront potentiellement fort utiles pour la reprise des activités et la prise de mesures qui rendront les entreprises plus résilientes face à de nouvelles perturbations de cette ampleur que l’avenir pourrait apporter.

[Téléchargez notre document technique sur l’IA et les technologies intelligentes dans le secteur manufacturier]

Principaux constats

L’étude de Northbridge Assurance comprenait des entrevues en profondeur avec quatre experts de l’IA et quinze fabricants qui avaient déjà intégré ou comptaient intégrer l’IA et les technologies intelligentes à leurs activités. Voici ce qu’elle a révélé :

  • Ces technologies se sont déjà démocratisées.
    • Près de la moitié des fabricants (48 %) sondés avaient déjà adopté ces technologies; 20 % étaient en train d’opérer le virage; et environ 12 % disaient étudier activement la question et prévoyaient investir en ce sens dans les prochaines années.
  • Les motivations pour adopter l’IA et les technologies intelligentes sont nombreuses.
    • Parmi les facteurs cités, la réduction des coûts arrivait au premier rang, suivie des possibilités d’accroître les revenus en augmentant la production, en prolongeant la durée de vie des machines et des équipements et en fabriquant plus de produits à valeur ajoutée.
  • L’IA et les technologies intelligentes trouvent diverses applications.
    • Les fabricants canadiens se servent de ces technologies dans toutes sortes de processus : automatisation des tâches (71 % des fabricants); contrôle de la qualité (64 %); maintenance prévisionnelle et entretien préventif (59 %); planification et ordonnancement (58 %); et plus encore.
  • Supporter les coûts et satisfaire aux besoins en talents sont les deux principaux défis.
    • Interrogés sur les obstacles à l’adoption de l’IA et des technologies intelligentes, les répondants ont nommé en premier l’accès aux capitaux nécessaires pour financer les investissements requis et acheter l’équipement connexe. Ils ont aussi mentionné la difficulté de trouver des travailleurs qualifiés pour intégrer et utiliser ces technologies.

Pour en savoir plus sur l’utilisation de l’IA et des technologies intelligentes dans le secteur manufacturier au Canada, consultez notre document technique, qui traite du sujet en profondeur.