Conseils de conduite hivernale sécuritaire pour les conducteurs

Temps de lecture : 4 minutes

Il se peut que votre entreprise dépende du transport de marchandises, beau temps, mauvais temps. L’hiver, lorsque l’état des routes s’aggrave et que la météo devient imprévisible, il est important de conduite prudemment, que vous soyez au volant d’un véhicule d’entreprise ou de votre véhicule personnel. Dans notre guide d’entretien préventif de véhicules, nous vous donnons des conseils pour réaliser une inspection efficace avant de prendre la route cet hiver.

Une fois l’inspection terminée, pensez à qui prendra le volant. Il est important que les conducteurs soient prêts et qu’ils se sentent à l’aise, surtout s’ils doivent conduire pendant plusieurs jours à la fois. La bonne formation peut aider un conducteur à rester au courant et à bien réagir lorsque les conditions routières sont difficiles.

Pour vous aider à renforcer les comportements de conduite sécuritaire dans votre entreprise et à déterminer quels conducteurs devraient prendre la route cet hiver, voici quelques éléments à considérer.

  1. Expérience : Choisissez des conducteurs avec plus de deux ans d’expérience de conduite dans des conditions hivernales. Songez à offrir aux conducteurs qui ont moins de deux ans d’expérience une formation sur la conduite hivernale.
  2. Attitude : Conduire demande de la concentration et de l’attention. Le laisser-aller peut donner lieu à des comportements dangereux. Si un conducteur a des antécédents d’excès de vitesse ou s’il a été impliqué dans des collisions, évitez autant que possible de l’envoyer sur la route l’hiver.
  3. Fatigue : La fatigue ou l’épuisement peut ralentir les réflexes et nuire à la concentration sur la route. Encouragez les conducteurs à signaler leur fatigue, en veillant à ce qu’ils ne craignent pas les représailles. Si un conducteur sait qu’il est fatigué, il ne doit pas prendre le volant. Si un conducteur doit passer plusieurs jours sur la route, encouragez-le à se reposer lorsqu’il le peut, à rester actif et à bien manger.
  4. Formation sur la conduite hivernale : L’hiver, la météo est souvent imprévisible et les conditions routières peuvent changer soudainement. Il pourrait être utile d’offrir des formations ciblées aux conducteurs afin de les aider à bien réagir dans différentes situations météo. Une approche centrée sur les scénarios hypothétiques peut aider les conducteurs à mieux prévenir les dangers.
  5. La règle des trois points de contact : Pour entrer ou sortir d’un véhicule, le conducteur devrait toujours suivre la règle des trois points de contact, c’est-à-dire d’avoir trois points de contact avec le véhicule, d’y faire face pour y monter et de répartir son poids également sur les trois Cette technique aide les conducteurs à garder l’équilibre sur des surfaces glissantes. De plus, le conducteur doit être chaussé convenablement.
  6. Trousse d’urgence : Si le conducteur se retrouve pris sur la route en raison d’une panne ou d’une tempête hivernale, avoir à portée de main une trousse d’articles essentiels peut l’aider à rester en sécurité en attendant les secours. Cette trousse devrait contenir différents outils comme une corde ou une chaîne de remorquage, des câbles de survoltage, de l’antigel de canalisation d’essence et un extincteur. Elle devrait également contenir une trousse de secours, une bouteille d’eau, des gants, des gants, une couverture, des allumettes, des vêtements de rechange, ainsi qu’une lampe de poche, des piles, des fusées ou lumières d’avertissement et des vêtements colorés, qui pourraient faire office de drapeau pour alerter les secouristes. Les conducteurs devraient toujours avoir dans leur véhicule une copie de la liste des contacts d’urgence de l’entreprise, sur laquelle devraient figurer les coordonnées de leurs superviseurs afin que ceux-ci puissent les alerter.

La conduite hivernale sécuritaire nécessite des compétences, de la patience et de la volonté. De la formation et des renseignements appropriés font partie intégrante d’un bon programme de gestion des risques et peuvent contribuer à protéger vos employés et votre entreprise. Consultez notre blogue pour en apprendre plus sur les autres risques liés à la météo auxquels votre entreprise peut être exposée et pour obtenir d’autres conseils sur la continuité des activités.