Conseils de sécurité sur un chantier : protéger les visiteurs

Temps de lecture : 7 minutes

Ce n’est un secret pour personne que les travailleurs de la construction sont exposés à des risques mortels chaque jour. Les discussions sur les conseils et les procédures de sécurité concernant les travailleurs de la construction sont bien entamées, car le danger est toujours présent. Toutefois, si les ouvriers chevronnés et munis d’équipement de protection sont encore exposés à des risques, qu’en est-il des visiteurs qui ignorent certains des dangers présents sur votre chantier?

Les entrepreneurs sont responsables de protéger tous les visiteurs qui se trouvent sur leur chantier, qu’il s’agisse de fournisseurs de matériaux, d’ingénieurs ou d’acheteurs, qui peuvent être accompagnés de membres de leur famille. Par ailleurs, les visiteurs peuvent être encore plus à risque sur un chantier que vous pouvez le penser : terrain accidenté, objets métalliques acérés et planches mal fixées sont quelques exemples de dangers présents sur tout chantier. Dans plusieurs cas, les ouvertures non protégées et les travaux en hauteur rendent une zone de construction résidentielle encore plus risquée.

Les entrepreneurs qui déploient des efforts supplémentaires pour assurer la sécurité de leur chantier contribuent à diminuer les risques associés à la présence de visiteurs. Voici quelques dangers dont il faut tenir compte ainsi que des façons d’améliorer votre stratégie de sécurité dès maintenant.

Connaissez-vous vos obligations?

Toute personne travaillant sur un chantier de construction doit faire de la sécurité une priorité, mais en tant que chef de chantier, vous êtes responsable de la sécurité de toutes les personnes qui y mettent les pieds, y compris celles qui ne connaissent peut-être pas tous les risques et les dangers qui les attendent.

Les entrepreneurs sont responsables de protéger tous les visiteurs, qu’il s’agisse de fournisseurs de matériaux, d’ingénieurs ou d’acheteurs, qui peuvent être accompagnés de membres de leur famille.

Bien que la sécurité soit une grande responsabilité, il est possible d’apporter certaines modifications pour favoriser la sécurité sur votre chantier. Vous ignorez par où commencer? Tout d’abord, les mesures que vous prendrez tomberont dans deux catégories : la gestion des risques et la communication.

Gérer votre chantier pour réduire les risques

Il peut être difficile de gérer la sécurité sur votre chantier, car certains facteurs sont hors de tout contrôle. Toutefois, vous pouvez prendre certaines mesures pour mieux gérer ces facteurs. Des mesures de surveillance peuvent contribuer à protéger votre chantier, mais l’équipement, les procédures et les protocoles adéquats peuvent, quant à eux, protéger vos employés.

Pensez à ajouter ces pratiques exemplaires dans la stratégie de sécurité de votre chantier :

  • Élaborez des procédures ou des lignes directrices concernant les personnes autorisées à accéder au chantier ainsi que les moyens et les moments appropriés pour le faire.
  • Appliquez une règle interdisant la présence d’enfants sur le chantier.
  • Autorisez seulement les visites sur rendez-vous.
  • Demandez aux visiteurs de porter tout équipement de sécurité que vous jugez nécessaire selon les activités effectuées sur le chantier, comme un casque et un gilet de protection.
  • Surveillez le chantier à l’aide de dispositifs d’alarme, de détecteurs de mouvement ou de clôtures entourant le bâtiment.
  • Éliminez tout danger évident, si possible, ou installez des dispositifs de protection supplémentaires dans les zones où les visiteurs pourraient se blesser.
  • Les trous dans le plancher ou le terrain doivent être couverts ou entourés d’une clôture. Assurez-vous qu’ils sont visibles!
  • Les ouvertures vers les balcons, les étages supérieurs et le toit doivent être indiquées clairement, clôturées ou barricadées.

La sécurité sur un chantier repose sur la communication

Savoir bien gérer votre chantier est essentiel, mais si vous ne transmettez pas vos mesures de sécurité et vos attentes, votre équipe pourrait ne pas être en mesure de vous offrir son soutien (et vos visiteurs pourraient ignorer ce qu’ils doivent faire et ne pas faire). Assurez-vous d’informer les membres clés de votre personnel, les fournisseurs et les autres intervenants de la façon de s’occuper des visites et des visiteurs.

  • Informez l’acquéreur, les sous-traitants et les fournisseurs des personnes autorisées, des dates de visite et de la façon d’accéder au chantier.
  • Comprenez les besoins, les souhaits et la vision de l’acheteur concernant sa future résidence et tenez-le au courant de la progression des travaux en lui fournissant régulièrement des rapports. Cette façon de faire pourrait vous éviter des visites impromptues.
  • Faites part à l’acheteur de vos attentes envers lui, et expliquez-lui le déroulement du processus de construction afin qu’il sache à quoi s’en tenir lors de ses visites sur le chantier.
  • Établissez avec l’acheteur la fréquence des visites à sa nouvelle propriété pendant la construction.
  • Fixez des dates de visites avec l’acheteur. Un horaire permet de mieux gérer les risques et de promouvoir la sécurité sur le chantier.
  • Informez les visiteurs que seules les personnes autorisées auront accès au chantier et qu’ils doivent se présenter à l’entrepreneur avant d’y entrer.
  • Assurez-vous de bien afficher les règles concernant les restrictions d’accès au chantier afin d’en informer le public général.

Prêtez attention aux détails

Les mesures de sécurité générales sont importantes dans tous les cas, mais comme chaque chantier est unique en son genre, il est nécessaire d’instaurer des mesures particulières pour chacun. Vous devriez discuter avec les membres de votre service juridique, les autorités règlementaires de votre province et des spécialistes de la gestion du risque pour être certain d’être couvert pour toute éventualité.

Voici quelques mesures supplémentaires à envisager :

  • Créez une brochure décrivant la politique appliquée sur le chantier et remettez-la à vos clients. Vous pourriez y inclure les renseignements suivants : accès supervisé au chantier, présence d’enfants sur les lieux, exigences relatives à la Loi sur la sécurité et l’hygiène au travail et politique de sécurité de l’entreprise.
  • Consultez la Loi sur la sécurité et l’hygiène au travail pour connaître les restrictions relatives à l’âge des visiteurs. Gardez en tête que chaque province instaure ses propres lignes directrices concernant les restrictions d’âge et les exigences relatives aux entrepreneurs, lesquelles devraient se refléter dans votre politique d’accessibilité.
  • Dans le contrat de vente, incluez une clause qui limitera la responsabilité du constructeur si l’acheteur est blessé sur le chantier. Vous devriez discuter avec votre service juridique concernant le libellé dont vous avez besoin pour protéger votre entreprise.
  • Acceptez et signez la politique relative à la visite du chantier avec l’acquéreur. La signature de ce document est une bonne occasion de discuter de la visite du chantier pendant le processus de vente.

Vous devez non seulement vous assurer que votre chantier est sécuritaire, mais aussi entretenir de bonnes relations de travail avec les acheteurs. Leur sécurité et leur satisfaction sont essentielles à votre réussite. C’est pourquoi vous devez prendre le temps de leur communiquer vos mesures de sécurité, et leur raison d’être, tout au long du processus de construction.

Il s’agit également d’une bonne occasion pour établir un plan d’urgence dans l’éventualité où vos mesures de sécurité n’arrivaient pas à prévenir un incident. Vous n’êtes pas certain que votre assurance vous protégera en cas de sinistre? Consultez notre guide Tout sur l’assurance construction et l’assurance des entrepreneurs pour connaître la couverture de votre assurance et vérifier si vous avez besoin de protections supplémentaires.