La thermographie et la protection des bâtiments

Temps de lecture : 7 minutes

Les incendies ne sont pas toujours causés par des flammes nues : souvent, des panneaux ou des fils électriques mal entretenus et des disjoncteurs ou des fusibles de mauvais calibre en sont à l’origine. Avez-vous l’impression que votre machinerie et votre équipement pourraient être surexploités, mal utilisés ou mal entretenus? Le moment est venu d’en avoir le cœur net, et l’imagerie thermique peut vous aider.

Qu’est-ce que l’imagerie thermique?

L’imagerie thermique, ou thermographie, consiste à mesurer à l’aide de caméras spécialisées les radiations infrarouges émises par différentes surfaces, puis à convertir ces données en une image bidimensionnelle où les couleurs représentent différentes températures.

Aucune installation n’est à l’abri des pertes de chaleur, de l’humidité et de pannes d’équipement. Certes, les inspections manuelles permettent de trouver la source d’un problème, mais elles peuvent prendre du temps et causer beaucoup de dommages : imaginez avoir à fouiller dans les murs ou à démonter une pièce d’équipement complexe pour comprendre ce qui ne va pas. L’imagerie thermique peut vous aider à détecter les problèmes plus efficacement et en toute sécurité, car c’est une technique non invasive et visuellement concise.

La thermographie est utilisée à des fins multiples et offre de nombreux avantages, dont les suivants :

  • Repérer rapidement des zones à problèmes et les dégâts d’eau potentiels
  • Éliminer la nécessité de faire de la démolition exploratoire
  • Réduire le coût de réparations à long terme
  • Aider à contrôler les dépenses pouvant découler de sinistres

Trouvez les zones à problèmes et protégez votre entreprise

En effectuant un balayage thermique de l’équipement électrique et mécanique, vous pouvez réduire les problèmes éventuels, bien avant qu’ils ne surviennent. L’imagerie thermique, qui heureusement n’est pas invasive, doit se faire pendant que les systèmes électriques sont en cours d’utilisation, préférablement en période de pointe et lorsque plusieurs composants sont exposés. Si les transformateurs, les appareils de connexion, les démarreurs et les panneaux de contrôle commencent à mal fonctionner, ils génèrent de la chaleur sous forme de rayonnement infrarouge, que capte la caméra thermique.

Pourquoi l’imagerie thermique peut-elle être si utile dans le cadre d’un programme d’entretien préventif? En fait, les avantages de cette technologie sont multiples. Certes, elle peut aider à réduire les dommages et les problèmes potentiels, mais un balayage thermique régulier peut aussi aider à réduire les risques d’interruption des activités, les pertes de production et même la perte de toute votre installation.

Comment et quand la thermographie est-elle utilisée?

Si un conseiller juge qu’une lecture infrarouge serait nécessaire (habituellement durant une évaluation des risques ou à la demande de votre professionnel en assurance), il déterminera le type de balayage thermique qui s’impose pour votre bâtiment ou votre équipement. Voici quelques-unes des façons dont l’imagerie thermique peut-être incorporée dans votre programme de prévention :

Prévention des problèmes de toits

La plupart des problèmes de toits surviennent dans les sept premières années après leur construction. Même si votre toit est relativement récent, un balayage thermique pourrait révéler une accumulation d’humidité sous la surface : la moisissure est un risque courant dans les endroits où l’humidité peut s’accumuler. Les inspections thermographiques peuvent détecter les problèmes avec les membranes du toit, ce qui peut vous éviter de perdre du temps et de l’argent à démonter et à remplacer toute la surface de votre toit.

Étant donné sa grande capacité thermique, l’eau génère de la chaleur à un rythme plus lent que les matériaux composant le toit. Par conséquent, cette différence de température peut être mesurée par imagerie thermique. Toutefois, cela signifie également que la température du toit et des matériaux autour aura une incidence sur la lecture. Il est donc préférable que les inspections thermographiques des toits soient réalisées le soir, après que la chaleur absorbée durant le jour par les matériaux du toit s’est dissipée.

Détection des points chauds des systèmes électriques

 La National Fire Protection Association (NFPA) estime que 20 % des incendies en fabrication sont liés à des défectuosités de systèmes électriques. Puisque les personnes exposées à ces défectuosités pourraient subir de graves blessures ou mourir après avoir été électrocutées, les risques électriques doivent être pris au sérieux.

Le balayage thermographique des systèmes électriques peut détecter avec précision les points chauds causés par des problèmes comme les suivants :

  • Mauvais branchements électriques
  • Charges non équilibrées
  • Surcharge des circuits électriques
  • Détérioration de l’isolation des systèmes électriques
  • Fils endommagés par les animaux indésirables

Ces problèmes peuvent faire augmenter les coûts d’entretien, les pannes ou les bris d’équipement, les interruptions de service et les risques d’incendie. Heureusement, la résistance et les surcharges que peuvent engendrer de mauvaises connexions entre des composants électriques sont détectables par l’imagerie thermique; elles auront une température élevée par rapport à des conditions de charge semblables de types de connexions similaires. Autre avantage, le balayage thermique peut également détecter les différents niveaux d’huile des transformateurs.

Dépistage des problèmes d’équipement et de machinerie

 L’imagerie thermique peut détecter les problèmes des systèmes mécaniques comme le mauvais fonctionnement des roulements du moteur ou un désalignement des arbres moteurs. Sous toutes conditions de fonctionnement normales, les appareils d’imagerie thermique permettent de relever les problèmes suivants :

  • Friction excessive
  • Flux de chaleur irrégulier
  • Distribution des températures
  • Usure du moteur est des paliers
  • Mauvaise isolation des conduits
  • Niveaux inadéquats des réservoirs

Repérer rapidement ces problèmes vous permettra d’apporter les correctifs nécessaires pour réduire les risques de bris coûteux et les pertes d’exploitation. Ces balayages sont surtout avantageux dans le cas de grands bâtiments et de structures âgées contenant de vieux composants électriques, des fils électriques exposés ou de la machinerie et des chaudières coûteuses ou indispensables. Néanmoins, les petites, tout comme les grandes entreprises, peuvent tirer des avantages de cette technologie.

Comment les professionnels en gestion des risques peuvent-ils vous aider?

L’imagerie thermique utilise une technologie de pointe. Il est donc logique de travailler avec un spécialiste pour vous assurer qu’elle est utilisée de façon efficace, sécuritaire et précise. Toutefois, capter une image thermique n’est que la première étape. Ensuite, vous aurez besoin d’un spécialiste capable d’interpréter le thermographe et de vous en communiquer les résultats; c’est ici que le professionnel de la gestion des risques entre en jeu.

Nos professionnels du Service de prévention sont formés pour réaliser des balayages thermiques, puis en présenter les résultats. Ils peuvent vous aider à comprendre les images et vous recommander des mesures à prendre pour atténuer les risques qui se cachent dans votre lieu de travail. Notre équipe produira un rapport d’imagerie complet, que vous pourrez montrer à votre électricien afin d’entamer la réparation de l’équipement défectueux.

L’imagerie thermique n’est qu’un exemple de la façon dont une approche spécialisée de la gestion des risques peut vous aider à protéger vos finances. Avez-vous songé à d’autres pratiques exemplaires pour protéger votre lieu de travail et les gens qui s’y trouvent? Nos spécialistes peuvent vous offrir d’autres conseils de sécurité sur les chantiers qui vont de pair avec des outils technologiques comme les appareils d’imagerie thermique.