Votre petite entreprise est-elle condamnée? Quatre signaux d’alerte qui pourraient vous surprendre

Selon les plus récentes statistiques du gouvernement canadien, il y a plus de petites entreprises qui ferment leurs portes que d’autres qui les ouvrent dans une année donnée. De plus, bon nombre de nouveaux propriétaires ne possédant pas les biens ni les antécédents de crédit nécessaires pour obtenir un prêt doivent financer personnellement leur entreprise, ce qui souligne davantage l’importance de vous concentrer sur votre survie professionnelle. Alors, êtes-vous en mesure de réagir dès que votre entreprise connaît des difficultés? 

Une perte de revenu continue est certainement un facteur à surveiller (et à renverser du mieux que vous le pouvez), mais il ne s’agit pas du seul signal d’alerte indiquant que votre petite entreprise pourrait être en difficulté. Jetez un œil aux signaux d’alerte suivants qui sont à surveiller dans une petite entreprise. Si vous les détectez suffisamment tôt et prenez les mesures nécessaires pour redresser la situation, vous pourriez faire la différence entre la perte de votre entreprise et sa remise sur pied.

Vous perdez des employés, rapidement

Le roulement de personnel est un processus normal dans une entreprise, et de nombreuses petites entreprises ont de la difficulté à attirer et à fidéliser les employés. Toutefois, si vous remarquez que plus d’employés démissionnent ces derniers temps, cela pourrait vouloir dire que votre navire est en train de couler, et qu’ils veulent le quitter avant qu’il ne sombre.

Il n’est pas facile de garder votre entreprise à flot, surtout lorsque vous n’avez pas suffisamment d’employés compétents et engagés. Puisqu’il faut beaucoup de temps et d’énergie pour recruter, passer des entrevues et former les employés, vous devriez faire tout ce que vous pouvez pour garder vos employés à bord.

Établissez des liens avec vos employés et engagez-vous à leur remonter le moral : les employés qui se sentent respectés et appréciés sont plus enclins à rester. Vous pouvez également organiser régulièrement des réunions pour régler rapidement les problèmes, en encourageant vos employés à être honnêtes et en travaillant avec eux pour trouver des solutions.

Vous mentez à vos partenaires (et à vous-même)

Trouvez-vous des excuses, rationalisez-vous vos actions ou inventez-vous des histoires pour gagner du temps? La façon dont vous présentez vos décisions d’affaires peut indiquer que votre entreprise est en difficulté. Après tout, si vous n’arrivez pas à assumer vos responsabilités et à être transparent en ce qui concerne vos activités, vous savez sans doute que les choses ne vont pas très bien.

Plutôt que de balayer vos problèmes sous le tapis, vous devriez les affronter et mettre sur pied un plan d’action. Chaque propriétaire d’entreprise possède des forces et des faiblesses; prenez donc un moment pour connaître les vôtres. Une fois que vous savez dans quel domaine vous avez besoin d’aide, vous pouvez demander conseil auprès de vos pairs et d’experts. C’est à ce moment qu’une association d’entreprises peut venir à votre secours.

Vous empruntez plus et remboursez moins

Il s’agit d’un exemple classique d’un budget déséquilibré, et d’un problème évident, mais vous ignorez peut-être à quel point vos dépenses, vos pertes et vos créances impayées s’accumulent. Empruntez-vous plus d’argent auprès de votre banque? Votre relation avec votre banquier est peut-être devenue moins amicale et plus professionnelle. Si votre limite de crédit est soudainement réduite, vous devriez parler avec votre banquier pour connaître ses préoccupations et savoir ce qui vous attend.

Un autre indice que vous êtes dans une mauvaise passe? Vous avez de la difficulté à rembourser vos impôts. Les entrepreneurs qui repoussent sans cesse le paiement de leurs impôts ou de leur taxe sur la masse salariale peuvent attribuer leur comportement à leur horaire chargé, mais il s’agit la plupart du temps d’un signe que des problèmes de trésorerie entravent leurs obligations envers l’Agence du revenu du Canada (ARC). Soyez au courant de votre situation fiscale tout au long de l’année afin de savoir où vous en êtes à l’arrivée du mois d’avril.

Parfois, le problème se situe de l’autre côté de l’équation. Si vos clients omettent de vous payer et que vous ne vous en occupez pas, vos comptes pourraient être en bien plus mauvais état que vous ne le pensez. Il serait peut-être temps d’adopter une stratégie de facturation plus efficace.

Chaque propriétaire d’entreprise possède des forces et des faiblesses; prenez donc un moment pour connaître les vôtres. Une fois que vous savez dans quel domaine vous avez besoin d’aide, vous pouvez demander conseil auprès de vos pairs et d’experts.

Vous n’avez plus de filet de sécurité

Ce ne sont pas toutes les entreprises qui peuvent compter sur un appui soutenu. Dans certains cas, le succès ou l’échec de votre entreprise repose sur vos épaules. Cependant, comme tout propriétaire d’entreprise averti, vous savez que peu importe le nombre de personnes qui vous appuient, vous aurez besoin d’une certaine forme d’aide professionnelle pour affronter les difficultés émotionnelles, administratives et financières qui pourraient menacer l’avenir de votre entreprise.

Si vous avez injecté tout votre argent dans votre entreprise, vous ne voulez sûrement pas qu’un événement imprévu et soudain puisse la faire couler. Vous ne pouvez pas tout contrôler, mais vous pouvez mettre sur pied un plan pour gérer une situation de crise. C’est là qu’une assurance pour les petites entreprises entre en jeu : il s’agit d’une assurance sur mesure qui tient compte des risques auxquels vous êtes exposés et de la nature de vos activités pour vous aider à vous remettre sur pied.

Vous ignorez comment protéger l’entreprise dans laquelle vous avez mis tant d’efforts? Nous pouvons vous aider.

Demander une soumission maintenant