Conseils pour bâtir une relation solide avec son courtier

Temps de lecture : 4 minutes

Votre courtier est une personne sur laquelle vous pouvez compter afin d’obtenir des conseils judicieux en matière d’assurance et vous aider à veiller au succès de votre entreprise, autant dans les bons moments, que dans les mauvais. Vous devez prendre le temps de bien réfléchir avant de choisir votre courtier afin de trouver celui qui répondra le mieux aux besoins de votre entreprise. Après tout, votre courtier jouera un rôle de conseiller de confiance en matière d’assurance, et vous pourrez vous y fier pendant toute la vie de votre entreprise.

Voici cinq conseils dont les propriétaires de petite entreprise devraient tenir compte au moment d’entamer une nouvelle relation avec un courtier d’assurance

1. En tant que propriétaire de petite entreprise, votre journée de travail est sans doute très chargée et s’étend probablement au-delà du cadre habituel du neuf à cinq. Les courtiers d’assurance sont souvent prêts à en faire plus pour leurs clients en acceptant de les rencontrer au moment qui leur convient le mieux. Assurez-vous donc d’expliquer votre horaire de travail à votre courtier au moment d’organiser une rencontre. Il comprendra que votre temps est limité, et donc précieux.

2. Ne faites pas que parler du rendement de votre entreprise à votre courtier; dites-lui-en un peu plus. Assurez-vous qu’il comprend ce qui vous a poussé à mettre sur pied votre entreprise et expliquez-lui vos objectifs à long terme. Chaque propriétaire de petite entreprise a différentes motivations, et vous ne voulez pas que votre courtier fasse des suppositions sur votre entreprise. Ce ne sont pas tous les propriétaires qui rêvent que leur petite entreprise devienne grande; bon nombre d’entre eux trouvent leur compte dans le fait d’être leur propre patron et de travailler dans un domaine qui les passionne. En saisissant bien vos objectifs d’avenir, votre courtier pourra trouver la solution d’assurance qui répondra à vos besoins actuels et futurs.

3. Votre première rencontre avec votre courtier d’assurance est une étape importante qui vous permettra, on l’espère, de bâtir une relation à long terme. Abordez donc cette relation comme vous le feriez avec un client ou un partenaire d’affaires potentiel. Montrez que vous tenez à cette relation en arrivant à l’heure lors de votre rencontre. Évitez de répondre au téléphone pendant cette rencontre et attendez-vous à ce que votre courtier fasse de même.

4. Les courtiers d’assurance sont des experts dans leur domaine et font souvent affaire avec de grandes entreprises qui possèdent peut-être plus de connaissances en assurance et en gestion des risques que les propriétaires de petite entreprise. Il peut donc arriver que votre courtier utilise inconsciemment des termes techniques que vous ne connaissez pas en s’adressant à vous. N’hésitez pas à poser des questions ou à demander qu’il vous explique les différents aspects de votre couverture de façon plus simple. Votre courtier sera plus que disposé à laisser de côté son jargon technique afin de s’assurer que vous compreniez bien la police d’assurance qui protège votre entreprise.

5. Enfin, veillez à choisir une solution d’assurance qui convient à votre entreprise. Vous ne voulez ni sous-assurer votre entreprise ni la surassurer. Votre courtier devrait vous proposer une solution qui répond aux besoins actuels, et non futurs, de votre entreprise. Vous pouvez toujours modifier votre police d’assurance selon les changements qui surviennent dans votre entreprise. Grâce à une bonne communication, votre courtier d’assurance pourra vous offrir une assurance qui répond à vos besoins actuels et qui pourra évoluer avec vous.

Grâce à ces conseils, nous espérons que vous et votre courtier d’assurance pourrez entamer une relation durable et mutuellement bénéfique.

Le présent billet est fourni uniquement à titre informatif et ne vise pas à remplacer les conseils de professionnels. Nous ne faisons aucune assertion et n’offrons aucune garantie relativement à l’exactitude ou à l’intégralité des renseignements qu’il contient. Nous ne pourrons en aucun cas être tenus responsables des pertes pouvant découler de l’utilisation de ces renseignements.