Protégez votre propriété grâce à un système de caméras de surveillance bien conçu

Temps de lecture : 4 minutes

Il est difficile pour les voleurs d’échapper aux yeux vigilants des caméras d’un système de vidéosurveillance bien conçu, et les services policiers en sont bien conscients. Dans certaines municipalités, il est même obligatoire de faire enregistrer de tels systèmes auprès du service de police, afin que celui-ci sache où obtenir des images potentiellement utiles aux fins d’enquêtes.

Toutefois, la qualité des enregistrements vidéo peut varier grandement. Il est avisé de tenir compte des facteurs suivants au moment de concevoir un système de caméras de surveillance pour votre entreprise.

  1. Commencez par dresser une carte. La disposition d’un système de caméras commence habituellement par l’étude d’une simple carte des zones à surveiller, ce qui permet de définir l’endroit où les caméras doivent être installées et vers quoi elles doivent être orientées. Il importe de se rappeler que le sens de la circulation est tout aussi important que les lieux à surveiller. Une caméra qui vise directement la porte extérieure d’un immeuble est utile pour savoir qui y entre. Toutefois, elle ne montrera que le dos d’une personne lorsque celle-ci quitte l’immeuble.
  2. Pensez à tous les angles. Une caméra dôme installée en hauteur et dotée d’un objectif grand-angle vous permettra de cibler les activités suspectes dans l’ensemble d’un grand espace comme un stationnement ou un entrepôt, mais elle ne vous permettra peut-être pas d’identifier les individus qui ont commis un crime. D’un autre côté, une caméra dont l’objectif possède une distance focale supérieure et qui vise un point situé environ à la hauteur de la fenêtre d’un véhicule vous permettra d’identifier les conducteurs qui franchissent un point d’entrée. Plus un espace est scruté sous tous les angles, meilleurs seront les résultats.
  3. Tenez compte de la fonction même de la caméra. Chaque caméra est conçue pour accomplir une tâche précise. Une caméra qui possède des fonctions de pivotement horizontal, d’inclinaison verticale et de zoom (VPIZ) permettra aux équipes de la sécurité de surveiller les activités suspectes en temps réel, tandis qu’une caméra Bullet peut être dotée de lumières infrarouges, ce qui assure une meilleure visibilité la nuit. Les caméras conçues pour l’extérieur peuvent également être dotées de protections supplémentaires contre les intempéries.
  4. Faites votre choix entre un système de surveillance par télévision en circuit fermé (TVCF) et sur IP. Actuellement, les systèmes de vidéosurveillance sur IP offrent des résolutions beaucoup plus élevées que leurs prédécesseurs, les systèmes TVCF, mais les différences ne s’arrêtent pas là. Un système TVCF filaire envoie des images par l’intermédiaire d’un câble coaxial vers un enregistreur vidéo numérique (DVR) où les images sont numérisées et stockées. En revanche, un système de surveillance sur IP peut transmettre les images vers un enregistreur vidéo en réseau au moyen de câbles Ethernet, ou même d’un réseau sans fil. N’oubliez pas que les vidéos de haute qualité peuvent surcharger les infrastructures informatiques de l’entreprise si elles ne sont pas gérées adéquatement.
  5. Enregistrez et stockez. La vidéo du déroulement d’un crime peut être utile, mais d’autres indices importants peuvent être enregistrés dans les jours précédents. Par exemple, est-ce que des employés erraient dans des endroits inhabituels? De tels renseignements peuvent vous permettre d’identifier des complices et de prévenir des crimes éventuels.
  6. Allumez les lumières. Ce n’est pas pour rien que les réalisateurs disent « Lumières, caméra, action! » avant de filmer une scène. Un éclairage approprié permet de s’assurer que les voleurs ne peuvent pas se cacher dans l’ombre. Les modèles de caméras peuvent également changer les choses. Des modèles dotés d’un niveau de lux faible ou de capacités infrarouges donneront de meilleurs résultats dans des situations de faible éclairage.
  7. Veillez à la protection de la vie privée. Les enregistrements vidéo sont régis par des lois en matière de protection des renseignements personnels. Elles doivent donc être installées seulement dans des endroits publics. Une entreprise doit également établir des lignes directrices en ce qui concerne la durée pendant laquelle les vidéos seront conservées, la consignation dans un registre des personnes qui visionnent les vidéos et les mesures de protection supplémentaires pour la protection des vidéos*.

    *SOURCE : Commissariat à l’accès à l’information et à la protection de la vie privée, Nouveau-Brunswick.