Vol de cargaison — un problème de 5 G$ au Canada

Temps de lecture : 3 minutes

Le vol de marchandises est en hausse partout en Amérique de Nord. Au Canada, le vol de marchandises, ou vol de cargaison, est un problème évalué à 5 milliards de dollars. Il est surtout concentré à Mississauga, Brampton et Montréal, les trois principales villes canadiennes reconnues comme des « foyers du vol de cargaison ».

En 2014, les types de marchandises les plus volés au Canada étaient les produits d’épicerie, les aliments, les produits d’hygiène personnelle, ainsi que les automobiles et les matériaux de construction.

La même année, Northbridge a reçu 25 demandes de règlement liées à des cargaisons. La moyenne des sommes réclamées était de 29 676 $ par sinistre (voir à droite). Même si le nombre de demandes est légèrement à la baisse ces dernières années, le coût moyen des sinistres, lui, a fluctué.

Cargo theft graph

Evan Di Bella, directeur principal de l’Équipe de soutien des sinistres du bureau de Toronto, nous a donné un aperçu de la situation. « À Northbridge, nous avons connu une baisse du nombre de demandes de règlement pour vol de cargaison au cours des trois dernières années. Nous avons mis en œuvre il y a plusieurs années une démarche à volets multiples qui semble bien fonctionner. Essentiellement, grâce à des directives de souscription plus claires sur l’endroit où les remorques sont garées dans les installations de stationnement sécurisées, à la formation et à une sensibilisation accrue des groupes de l’industrie ainsi qu’à de meilleurs recouvrements fondés sur une plus grande participation de la police et des pratiques améliorées de traitement des sinistres, nous avons définitivement réussi à réduire les conséquences négatives pour Northbridge. Malheureusement, il semble que ce soit la tendance inverse qui s’observe globalement dans l’industrie. »

Articles reliés :

Comme l’a laissé entendre Evan, dans le secteur du camionnage, le vol de cargaison demeure un problème très grave, et les camionneurs ainsi que les propriétaires d’entreprise de camionnage devraient être conscients du fait que les voleurs sont de mieux en mieux organisés et informés. Selon le fournisseur de services de sécurité FreightWatch, 90 % des vols de cargaison surviennent lorsque les camions sont garés ou sans surveillance entre 22 h et 4 h. De plus, 87 % des vols sont commis sur des camions qui ne sont pas garés de façon sécurisée!

Malheureusement, le vol de cargaison n’est pas seulement une source importante de pertes pour les entreprises de camionnage. En fait, le problème est beaucoup plus grand. Ces vols nourrissent le marché noir et enrichissent des organisations criminelles spécialisées dans le trafic de drogues, le trafic d’armes à feu et le financement d’activités terroristes, ce qui est ultimement une menace à la sécurité publique.

Heureusement, l’Alliance canadienne du camionnage (ACC) et le Bureau d’assurance du Canada (BAC) travaillent activement à la résolution de ce problème. Les deux organismes collaborent avec les autorités (la GRC, les services frontaliers américains, la police provinciale, etc.), les détaillants et les fabricants afin de mettre en ligne une base de données sur le vol de cargaison accessible en tout temps. De plus, ils encouragent la communication continue entre les entreprises et la participation au programme du BAC pour la prévention du vol de cargaison.