Assurer les voitures sans conducteur

Imaginez pouvoir profiter de vos déplacements quotidiens pour travailler sur une présentation importante, tout en étant au volant de votre voiture. Vous pourriez également faire une sieste après une longue journée au travail ou admirer le paysage, sans avoir à garder les yeux sur la route. Grâce aux véhicules autonomes, vos rêves pourraient bien un jour devenir réalité!

Driverless-Car-Infographic-700-FR

Les constructeurs automobiles et les entreprises de logiciels, plus précisément Google, ont créé des voitures intelligentes, qui pourront être utilisées par le grand public dans le futur. Cette nouvelle technologie comporte son lot de bonnes et de mauvaises nouvelles pour le secteur de l’assurance. De la souscription à la réglementation du secteur de l’assurance, les effets que produiront ces voitures seront importants.

Voici quelques-unes des incidences en matière d’assurance qu’entraîne le fait de posséder une voiture sans conducteur:

  • Souscription : Avec l’arrivée des voitures intelligentes, les assureurs devront tenir compte des effets qu’elles auront sur les processus de souscription et de tarification, ainsi que sur les risques à assurer. Vraisemblablement, ces voitures seront plus sécuritaires que les voitures traditionnelles. Toutefois, il n’existe pas suffisamment de données pour prouver cette théorie. Même si la fréquence des accidents sera moins importante, cela ne signifie pas que la gravité des sinistres suivra la même tendance. En fait, l’effet contraire pourrait bien se produire étant donné que ces voitures intelligentes seront dotées de technologie intégrée, qui pourrait augmenter le coût des réparations. Il existe aussi toujours la possibilité qu’une pièce défectueuse engendre de graves accidents.

    Les actuaires et les développeurs de produits du secteur de l’assurance devront alors analyser toutes les données et les prévisions disponibles avant de commencer à élaborer de nouveaux modèles de tarification et de nouveaux produits pour les véhicules autonomes.

  • Technologie :La technologie associée aux véhicules autonomes pourrait modifier les régimes de responsabilité et les risques assumés par les assureurs au moment d’assurer les véhicules, les fabricants de pièces et les autres entreprises du secteur automobile.

    Il faut également tenir compte des problèmes reliés aux risques informatiques. En effet, la technologie intégrée dans les voitures intelligentes permet de stocker des renseignements sur le propriétaire du véhicule et sur ses activités. Un pirate informatique pourrait accéder à ces renseignements et les utiliser sans consentement, et pourrait même contrôler le véhicule à distance.

  • Réglementation : Lorsque les véhicules autonomes seront autorisés à circuler sur la voie publique, les lois et les règlements sur l’assurance automobile devront être révisés. Les sociétés d’assurance devront prendre les mesures nécessaires pour s’y conformer.

Bien que vous ne verrez probablement pas des voitures sans conducteur circuler dans les rues de votre ville avant quelques années, cette nouvelle technologie changera certainement les règles du jeu dans le secteur de l’assurance.