Les outils électroniques offrent plus de perspicacité qu’avant

Temps de lecture : 5 minutes

Tous ceux qui se sentent menacés par les enregistrements électroniques se réfèrent habituellement à «Big Brother». Il n’y avait aucun moyen d’ignorer la présence menaçante du chef du parti dans les nouvelles de 1984. Les affiches à caractères gras nous avertissaient que «Big Brother» et les « télé-écrans» surveillaient chaque activité.

Les transporteurs et les conducteurs qui prennent le temps de comprendre l’électronique moderne dans leur camion sont probablement plus reconnaissants d’avoir une surveillance.

Considérer ce que ces outils peuvent faire. Les modules de contrôle électronique sur les moteurs surveillent maintenant une longue liste de défectuosités potentielles et contrôlent le procédé de combustion. Les systèmes de localisation (GPS) et les réseaux de satellites dépistent où les chargements sont au moment de l’avis. Et vous êtes tous plus reliés que jamais grâce aux téléphones cellulaires et au courriel.

Les carnets de bord électroniques offrent un exemple parfait de la différence que les données électroniques peuvent faire.

En juin 2012, les transporteurs qui sont enclins à avoir des infractions répétitives pour les heures de service aux États-Unis devront installer ces enregistreurs électroniques à bord de leur véhicule, et l’administration fédérale de sécurité du transporteur (FMCSA) pense maintenant exiger ces outils sur chaque camion voyageant sur le territoire américain. Un nombre de plus en plus important de transporteur apprécient déjà la puissance de ces dispositifs avant que la loi soit applicable. Les ordinateurs de bord éliminent plusieurs erreurs simples d’écritures qui peuvent être frustrantes pour les conducteurs et les transporteurs. Plutôt que d’être mesuré sur comment ils marquent les lignes sur une grille ou complètent les espaces vides au haut d’une feuille de carnet de bord, les conducteurs presse simplement un bouton toutes les fois qu’ils changent leur horaire de travail. Les répartiteurs savent exactement combien il reste d’heure disponible dans la journée de travail d’un conducteur et quand le les véhicules devront être stationnées.

Les erreurs qui peuvent mener aux infractions ou aux notes sur les évaluations de sécurité deviennent une chose du passé. En plus, le transporteur peut réaffecter les travailleurs qui complètent les pages du carnet de bord dans leur lecteur électronique.

Naturellement, ce n’est pas le seul outil électronique qui peut aider à gérer les conducteurs et les activités économiques.

Considérer la dernière génération des systèmes de localisation (GPS) qui permet aux transporteurs de présenter des stratégies de protection par barrière virtuelle électronique (Geo-fencing), déclenchant une alarme toutes les fois qu’un camion va en dehors d’un secteur spécifique. Cela peut alerter les répartiteurs sur l’équipement volé ou détourné ainsi que pour les conducteurs qui peuvent s’être perdus. En notant qu’un camion ne s’étant pas déplacé depuis un certain temps, un transporteur peut identifier un conducteur qui a été blessé et a besoin d’aide médicale.

Les avantages de ces outils s’appliquent même aux expéditeurs, car les systèmes envoient des messages automatisés des lieux où se trouvent des expéditions. Des courriels peuvent être produits quand quelqu’un quitte la cour, passe les douanes, ou est à moins d’une heure de l’expéditeur ou du destinataire. C’est le type d’information qui peut réduire les retards potentiels au moment d’une cueillette ou d’une livraison comme le temps investi dans les appels pour s’enquérir du statut d’un chargement.

Une autre technologie sous forme de systèmes basés sur un appareil-photo qui donnent un avertissement sonore à toutes les fois qu’un conducteur louvoie sur la route qui évidemment aidera à empêcher les renversements de véhicule, mais les avantages de ces enregistrements ne finissent pas là. Les vidéos peuvent également être utilisées comme outil de formation pour montrer aux conducteurs des exemples spécifiques d’habitudes de conduite qui doivent être améliorées.

Ces systèmes peuvent également enregistrer les détails importants dans les secondes avant ou après une collision. Un voiturier-remorqueur qui a installé son propre équipement visuel pouvait immédiatement prouver à un officier qu’il avait été coupé par un automobiliste qui a prétendu être sur la droite. On lui a permis de continuer son voyage sans être en retard.

Naturellement, des données électroniques importantes ne sont pas limitées à ceux qui investissent dans la technologie. Les mêmes modules de commande électronique qui contrôle n’importe quel moteur peuvent également produire des rapports sur l’économie de carburant, points du décalage d’un conducteur, freinage rapide et les habitudes de conduite.

Chacun de ces facteurs mérite d’être dépisté. Par exemple, les conducteurs qui sont impliqués dans trop d’événements de freinage soudain sont probablement trop agressifs derrière le volant. Cela peut soulever des risques de collisions, causer de l’usure prématurée aux composantes comme les pneus et les freins, et réduire l’économie du carburant.

Les transporteurs peuvent se mettre des repères pour les différentes mesures en analysant leur expérience globale avec les camions sur des voyages similaires. Ceux qui voyagent exclusivement dans les grandes régions, tel que Montréal-Québec et Toronto, peuvent être appelés à appliquer les freins plus soudainement à des vitesses inférieures qu’un conducteur de longue distance, mais il est possible de comparer l’expérience avec un pair.

Et quand les gestionnaires de flotte prennent le temps de comparer les données disponibles, peuvent réaliser des économies importantes.