Tendances relatives au vol de marchandises au Canada en 2017 et 2018 : biens et lieux ciblés

Temps de lecture : 6 minutes

Le vol de marchandises est une menace constante, mais les transporteurs qui se tiennent informés peuvent avoir l’avantage sur les bandits de grand chemin. L’an dernier, nous vous avons parlé des types de marchandises, des endroits et des moments de l’année les plus prisés des voleurs de marchandises. Alors, qu’y a-t-il de nouveau cette année?

Northbridge a compilé les données de 2017 et du premier semestre de 2018 concernant les types de marchandises volées et les tendances changeantes que vous devez connaître. Lisez ce qui suit pour en apprendre plus sur les tendances actuelles en matière de vol de marchandises au Canada et sur leurs effets potentiels dans votre entreprise de l’industrie du transport et de logistique, selon nos spécialistes.

Vous voulez en savoir plus? Notre document technique sur le vol de marchandises examine de plus près les tendances actuelles et présente des solutions qui pourraient aider votre entreprise. Document Northbridge Assurance intitulé Tendances relatives au vol de marchandises au Canada

Les vols sont peut-être en baisse, mais qu’en est-il du risque?

Dans son dernier rapport sur les tendances en matière de vol de marchandises, l’entreprise CargoNet révèle une baisse en glissement annuel de 23 % des vols de marchandises en Amérique du Nord. Toutefois, ce résultat ne reflète peut-être pas l’ensemble de la situation, car les tendances ne sont pas partout les mêmes. En effet, en matière de vol et de récupération de marchandises, le Canada connaît des tendances qui lui sont propres.

En réalité, même si les vols de marchandises sont en baisse, le risque de vol ne diminuera pas nécessairement pour tous les transporteurs. Certains types de marchandises continueront d’être davantage prisées par les voleurs. En outre, l’endroit où vous transportez des marchandises aura une grande influence sur votre niveau de risque.

Quels sont les types de marchandises les plus prisées?

Certaines choses ne changent jamais, alors que c’est le contraire pour d’autres. Les cargaisons mixtes, composées de plusieurs types de marchandises qui seront livrées localement, semblent toujours être dans la mire des voleurs, selon Garry Robertson, directeur, Unité des enquêtes spéciales, Indemnisation à Northbridge. D’autres types de marchandises semblent également attirer davantage l’attention des voleurs de nos jours.

Vols de marchandises par type de marchandises.

Vols de marchandises déclarés au Canada entre janvier 2017 et juillet 2018 (données compilées par Northbridge)

Outre les cargaisons mixtes, les produits épiciers et alimentaires sont reconnus comme étant très attrayants pour les voleurs puisqu’ils sont difficiles à repérer et relativement faciles à revendre. Toutefois, M. Robertson souligne qu’il y a un type d’aliments en particulier qui gagne en popularité, surtout dans le sud de l’Ontario : la viande. Dans l’est de l’Ontario et l’ouest du Québec, ce sont les pièces automobiles et les métaux qui ont le plus attiré les voleurs cette année. Dans la région de l’Ouest, les cargaisons de bois de construction sont devenues des cibles courantes.

Où les marchandises sont-elles volées?

Les voleurs de marchandises sont actifs d’un bout à l’autre du pays, mais les taux de vols sont uniquement basés sur les vols déclarés. Par conséquent, les statistiques ne reflètent pas précisément les tendances régionales. Toutefois, grâce à une hausse de la déclaration des vols au cours des dernières années, les statistiques commencent à représenter plus fidèlement la réalité des vols de marchandises dans chaque province. La carte ci-dessous illustre la distribution des vols de marchandises déclarés au Canada.

Distribution par province.

Distribution par province des vols de marchandises déclarés de janvier 2017 à juillet 2018 (données compilées par Northbridge)

Si des vols de marchandises se produisent d’un océan à l’autre, on constate qu’ils sont surtout concentrés en Ontario (54 % de vols de marchandises déclarés), et certaines régions de la province sont particulièrement à risque. Le tableau ci-dessous illustre les régions où ces vols sont le plus souvent déclarés.

Vols de marchandises par services de police.

Vols de marchandises déclarés au Canada de janvier 2017 à juillet 2018 (données compilées par Northbridge)

Vols dans différentes villes

Vols de marchandises déclarés dans différentes villes ontariennes de janvier 2017 à juillet 2018 (données compilées par Northbridge)

La municipalité régionale de Peel demeure en tête de liste pour le nombre de vols déclarés. Toutefois, M. Robertson prévient que la hausse de l’activité à Toronto pourrait révéler un nouveau pôle d’intérêt pour les criminels. En effet, on y enregistre une hausse des vols de cargaisons mixtes. Toronto étant un centre de transport de charges partielles, il est fort probable que les cargaisons transportées par de gros camions sont volées une fois qu’elles sont transférées aux véhicules de livraison qui les transportent à l’intérieur de la ville.

En quoi les vols de cargaison ont-ils changé?

Même si ce ne sont pas tous les vols qui sont déclarés, nos statistiques montrent que le vol de marchandises demeure une grave menace pour les transporteurs canadiens. De plus, la hausse des vols de viande, de bois de construction et de pièces métalliques pourrait signifier que des groupes de criminels plus nombreux et mieux organisés sévissent – et se multiplient – dans certaines régions.

Si cette information risque de faire frémir les transporteurs de toutes tailles, il n’y a pas lieu de s’effrayer. Nos spécialistes en matière de vol de marchandises peuvent faire la lumière sur ce phénomène et vous aider à optimiser votre stratégie de protection des marchandises. Surveillez notre blogue pour ne pas manquer la deuxième partie de notre discussion annuelle sur le vol de marchandises. Garry Robertson y fournira de précieux renseignements et des conseils utiles qui pourraient s’appliquer directement à votre stratégie de gestion des risques.

Vols de marchandises déclarés au Canada entre janvier 2017 et juillet 2018, par type de marchandises.
Mixtes / Autres : 36 vols.
Épiceries / alimentaires : 28 vols.
Métaux / Alliages : 36 vols.
Matériaux de construction : 12 vols.
Vêtements / Marchandises : 10 vols.
Produits nettoyants : 7 vols.
Meubles : 6 vols.
Viandes : 17 vols.
Produits d’hygiène personnelle : 7 vols.
Outils : 3 vols.
Produits électroniques : 6 vols.
Autres : 20 vols.

Distribution par province des vols de marchandises déclarés au Canada de janvier 2017 à juillet 2018.
Québec : 27 pour cent.
Ontario : 54 pour cent.
Saskatchewan : 1 pour cent.
Alberta : 15 pour cent.
Colombie-Britannique : 3 pour cent.

Vols de marchandises déclarés au Canada de janvier 2017 à juillet 2018, par services de police.
Région de Peel : 113 vols.
Région de Toronto : 20 vols.
Région de York : 11 vols.
Région d’Halton : 8 vols.
Autres régions ontariennes : 18 vols.
Région du Québec : 14 vols.

Vols de marchandises déclarés dans différentes villes ontariennes de janvier 2017 à juillet 2018.
London : 1 incident.
Milton : 1 incident.
Mississauga : 10 incidents ou plus.
Brampton : 10 incidents ou plus.
Toronto : 5 incidents ou plus.
North York : 1 incident.
Vaughan : 1 incident.
Est de Toronto : 1 incident.
Ouest de Cambridge : 2 incidents.