Prévenir les dangers de la distraction au volant

Vous conduisez comme un as, alors pourquoi vous soucier de la distraction au volant?

Le fait est qu’il est de plus en plus difficile de ranger ses appareils mobiles hors de vue, que l’on soit assis à son bureau ou derrière le volant. Vous avez beau être passé maître dans l’art de vous rendre du point A au point B, toute cette expérience ne vous met pas à l’abri des risques découlant de l’utilisation de vos appareils au volant – et cela vaut aussi pour vos employés qui textent, téléphonent ou naviguent sur le Web tout en conduisant.

Le nombre d’accidents mettant en cause un conducteur distrait augmente année après année, et ce n’est probablement pas une coïncidence si les accidents mortels se font également plus nombreux. Le National Safety Council estime que 40 000 personnes ont perdu la vie dans un accident de la route en 2016 – une hausse de 6 % par rapport à 2015, et de 14 % par rapport à 2014.

En outre, ces statistiques sont muettes quant à la quantité innombrable de cas où la distraction au volant est à l’origine d’une contravention, de blessures ou de la perte totale d’un véhicule. Prenez un moment pour vous familiariser avec les dangers de la conduite inattentive, ainsi qu’avec nos conseils et astuces pour gérer les risques et protéger votre entreprise.

Quel est le pire qui puisse arriver?

Bien qu’on manque de données probantes pour savoir quelle proportion des accidents mortels mettent en cause un téléphone cellulaire¹, les experts s’entendent pour dire que la distraction au volant est un problème de plus en plus préoccupant, et que les appareils mobiles sont les premiers responsables. Et le pire fléau de tous seraient les textos : selon les recherches du Virginia Tech Transportation Institute, passer cinq secondes à écrire ou à lire un message texte en conduisant sur l’autoroute équivaut à parcourir la longueur d’un terrain de football américain les yeux bandés².

Le danger est si grave que les autorités de certaines régions se montrent sans pitié avec les contrevenants. Ainsi, un conducteur de Colombie-Britannique a reçu une contravention pour avoir branché le chargeur de son téléphone pendant qu’il était arrêté à une intersection : même s’il était immobile et qu’il n’utilisait pas activement son appareil, c’était suffisant pour enfreindre la loi.

Passer cinq secondes à écrire ou à lire un message texte en conduisant sur l’autoroute équivaut à parcourir la longueur d’un terrain de football américain les yeux bandés

Lois et sanctions relatives à la distraction au volant

En 2016, toutes les provinces et tous les territoires sauf le Nunavut étaient dotés d’une loi interdisant l’utilisation d’appareils mobiles au volant, chacune ayant ses propres particularités. Comme le montant des amendes, le nombre de points d’inaptitude et les autres nuances varient grandement d’une région à l’autre, il est important d’examiner la loi qui s’applique à vous. Et si vous planifiez un voyage qui vous fera voir du pays, n’oubliez pas de jeter un œil aux lois des endroits où vous passerez.

Quels sont les appareils interdits?

Il est bon de vérifier, outre les amendes et les points d’inaptitude, quels types d’appareils et d’activités tombent sous le coup de la loi de votre province. Vérifiez si certains appareils sont permis au volant, ou si la prohibition s’étend à tous les appareils, mobiles et mains libres confondus.

Évidemment, les gadgets électroniques ne sont pas les seules sources de distraction pour un conducteur. Manger, syntoniser la radio, lire ou entrer une destination dans un système GPS sont autant d’activités dangereuses qui peuvent être passibles de sanctions³.

Conseils et astuces de sécurité routière

Les appareils qui se tiennent en main sont généralement interdits lorsque l’on conduit, mais d’autres solutions branchées sont tolérées dans certains cas, par exemple :

  • téléphone cellulaire en mode mains libres (Bluetooth),
  • GPS fixé au tableau de bord,
  • écran du système de prévention des collisions,
  • écrans indiquant l’état des systèmes du véhicule.

Cela dit, même les fonctions mains libres ne sont pas toujours sécuritaires. Dans certaines conditions, le téléphone cellulaire et les appareils en tout genre sont invariablement à proscrire :

  • si les conditions routières sont dangereuses, par exemple en cas de mauvais temps, de travaux ou en présence d’autres obstacles;
  • lors d’une conversation houleuse, tendue, etc., car la détresse psychologique qu’elle occasionne représente déjà une distraction;
  • en tout temps, dans le cas des textos – ne textez jamais au volant, même lorsque votre véhicule n’est pas en train d’avancer;
  • lors de la manœuvre de machinerie lourde, car celle-ci demande toute votre attention dès qu’elle est en marche.

Si vous gérez un parc de véhicules, pensez à inclure une politique sur l’utilisation des appareils de communication sans fil dans votre programme de sécurité. Établissez des consignes claires et simples que vos employés devront observer sur la route, par exemple :

  • N’utiliser son appareil mobile que lorsque le véhicule est garé en bonne et due forme.
  • Ne jamais répondre au téléphone en conduisant (sauf par Bluetooth).
  • Écouter ses messages vocaux plus tard, lorsque le véhicule est garé en bonne et due forme.
  • Toujours respecter les lois.
  • Avoir des échanges les plus brefs possible.

Dans les cas où il est absolument nécessaire de passer un coup de fil, privilégier le mode mains libres – montrez à vos employés comment utiliser la commande de composition vocale de leur téléphone.

Préparez-vous et protégez-vous au moyen d’une assurance adaptée

Comme les gens d’aujourd’hui dépendent de plus en plus de leurs appareils, il peut être difficile de gérer les risques associés à la distraction au volant. Mais mieux vaut prévenir que guérir, même si cela demande un peu plus d’efforts, car les conséquences peuvent être coûteuses – voire tragiques.

Assorties d’extras pratiques comme un accès direct à des experts en prévention des risques et à de la formation en transport, les solutions d’assurance de Transport et logistique de Northbridge Assurance ne protègent pas seulement votre parc de véhicules : elles vous aident à anticiper les embûches que vous pourriez rencontrer, sur la route ou ailleurs. Parlez à un courtier de votre police d’assurance idéale, ou obtenez un devis dès aujourd’hui.

 

¹ National Safety Council. « Cell Phone Distracted Driving Severely Underreported », 2011.

² Virginia Tech Transportation Institute. Driver Distraction in Commercial Vehicle Operations, septembre 2009.

³ Ministère des Transports de l’Ontario. « Conduite inattentive », janvier 2017.