Quelle est l’incidence des données sur les sociétés de camionnage (et leurs activités)?

Temps de lecture : 6 minutes

L’industrie du camionnage est propulsée par l’essence, mais elle repose sur les données. Kilomètres parcourus, carburant consommé, temps de livraison, heures de service : tout est noté. Il est temps de comprendre l’incidence des données sur les entreprises de camionnage. Pour ce faire, les analyses comparatives peuvent être utiles, bien que de nombreux gestionnaires de parc de véhicules ont de la difficulté à tirer parti des renseignements qu’elles contiennent.

En général, vous oublierez rapidement un tableau rempli de données télématiques. Et si cette information contenait des indices vous permettant d’éviter un sinistre coûteux? Les données ne veulent rien dire tant qu’elles ne sont pas comparées, analysées et appliquées efficacement. Voici trois approches de l’analyse comparative qui peuvent aider votre entreprise de camionnage à prospérer, notamment la mesure et l’utilisation judicieuse des données que vous avez recueillies.

1.              Dégager des tendances pour trouver des solutions

En étudiant vos données télématiques de plus près, vous pourriez cerner des tendances qui nuisent à la sécurité et au rendement de votre entreprise. Alors, quelle est l’incidence actuelle ou potentielle des données sur la sécurité de votre entreprise de camionnage? Prenons l’exemple suivant :

En examinant les données relatives aux freinages brusques et aux endroits où ils surviennent, et en comparant ces données à votre historique de sinistres, vous pourriez constater qu’un sinistre coûteux s’est produit près d’un endroit où les freinages brusques sont fréquents. Inspecter l’endroit à l’aide de la fonction Street View de Google Maps pourrait permettre d’identifier une intersection où la visibilité est particulièrement problématique. De plus, les conducteurs et le personnel des opérations pourraient confirmer qu’il s’agit de l’itinéraire le plus couramment utilisé pour se rendre chez un client.

Si vous établissez un lien entre la mauvaise visibilité, le freinage brusque et la fréquence d’un itinéraire, vous pourriez en conclure que l’endroit identifié présente un risque élevé pour vos camionneurs. Et alors?

S’il n’est pas possible d’éviter l’endroit, vous pourriez tout de même aviser les conducteurs des risques et les inciter à la prudence. Cette mesure de précaution pourrait vous faire économiser temps et efforts, et vous éviter le stress de devoir signaler une collision. Répétez l’exercice pour les autres endroits où le nombre d’alertes est élevé.

2.              Comparer les données fournit de précieux renseignements

Pour un gestionnaire de parc de véhicules, ce n’est pas très utile de savoir qu’un camion sur douze est impliqué dans une collision; il doit savoir lequel de ces camions risque d’être le prochain. Vos données vous permettront de constater l’état actuel de vos activités opérationnelles, en plus de vous aider prévoir à quel endroit et à quel moment des problèmes pourraient survenir.

Quelle est l’incidence des données sur les problèmes à régler dans une entreprise de camionnage? Prenons, par exemple, les données sur les alertes. Le coordonnateur de la sécurité peut vous aider à identifier les camions qui ont fait l’objet d’alertes, la nature des alertes générées et l’endroit où elles ont été enregistrées. Cette information pourrait vous permettre de mesurer la probabilité d’une collision.

Vous pourriez commencer à constater une tendance concernant l’heure à laquelle surviennent certains incidents et les conducteurs qui en sont responsables. En comparant ces données à l’historique des sinistres et des accidents évités de votre entreprise, vous pourriez identifier les conducteurs pour lesquels le plus grand nombre d’alertes, de sinistres ou d’accident évités ont été enregistrés. Ces conducteurs sont-ils tous affectés à un même terminal? Ont-ils le même répartiteur? Une analyse en profondeur vous permettra peut-être de constater que la planification des livraisons est trop serrée.

Établir un lien entre toutes ces données peut rapidement améliorer le déroulement des activités d’une entreprise. Appliquer quelques modifications réfléchies pourrait faire baisser de façon continue le nombre d’alertes au cours des semaines et des mois suivants.

Pour un gestionnaire de parc de véhicules, ce n’est pas très utile de savoir qu’un camion sur douze est impliqué dans une collision; il doit savoir lequel de ces camions risque d’être le prochain. tweet

3.              Exploiter vos données peut vous faire économiser temps et argent

Quelle est l’incidence des données sur les entreprises de camionnage et à quoi peuvent-elles servir? Eh bien, dans presque toutes les entreprises, on peut trouver au moins un employé qui aime fouiller dans les données pour y trouver des réponses. Identifiez et mobilisez cette personne; avec le temps et les bons outils, vous pourriez être étonné de voir ce que vous pouvez accomplir grâce à son aide (sans avoir à faire appel à un conseiller externe).

Votre « maître des données » devra définir le nombre moyen d’alertes par véhicule, conducteur et distance pour établir une moyenne de référence. Puis, il s’agit d’analyser les taux d’alertes qui ressortent de la moyenne et d’identifier la personne concernée, la nature et la cause de chaque alerte, ainsi que le moment et l’endroit qui expliqueraient la fréquence de ces alertes. Lorsque vous aurez les réponses à ces questions, ouvrez le dialogue avec vos conducteurs, votre service de la sécurité et le personnel des opérations pour trouver la meilleure solution.

Notez toutefois que votre analyse pourrait ne donner aucun résultat concret, mais vos efforts ne seront pas en vain. Si l’analyse de données ne permet de cerner qu’une seule tendance, elle pourrait néanmoins permettre d’éviter ne serait-ce qu’un incident et ainsi se traduire par des économies considérables sur le plan des coûts directs et indirects.

L’analyse comparative peut aider à préserver votre rentabilité

Vous ne pourrez pas toujours dire avec certitude que vous avez réussi à prévenir un sinistre; mais si le processus d’analyse comparative est bien documenté, que les résultats ont fait l’objet d’un suivi et qu’un minimum de correctifs a été adopté, vous pourrez répondre sans hésiter quand le conseiller en prévention vous demandera si vous faites l’analyse comparative de vos données lors de sa visite. Une réponse affirmative pourrait être un levier important dans une étude de dossier d’assurance, dans une évaluation de la conformité ou même devant les tribunaux.

Au moment de réévaluer vos méthodes d’analyse comparative, demandez-vous si vous devriez faire appel à des professionnels en gestion des risques pour combler les besoins de votre entreprise et atteindre vos objectifs. En travaillant avec des experts qui connaissent votre industrie, et les risques changeants auxquels les transporteurs sont confrontés, vous pourrez contribuer à mieux assurer l’avenir de votre entreprise.