Prévenir 5 types de sinistres dans le secteur du transport

Temps de lecture : 6 minutes

Qui dit gros véhicules, dit gros risques. Les dommages matériels sont des risques toujours présents sur la route et ailleurs, et un seul incident grave peut entraîner un sinistre qui entravera votre capacité à poursuivre vos activités.

Les coûts de réparation ont augmenté au cours des dernières années puisque de plus en plus de véhicules sont dotés de technologies plus avancées. Mais il ne s’agit là que de la pointe de l’iceberg. En effet, les coûts après une collision ou un autre incident de la route découlent de plusieurs facteurs : les dommages matériels peuvent être dispendieux si un véhicule utilitaire lourd est impliqué, et les blessés peuvent demander des indemnités d’accident. De plus, n’oubliez pas que la réputation de votre entreprise peut être gravement entachée si les véhicules de votre parc sont fréquemment impliqués dans des accidents ou des actes de conduite dangereuse.

La bonne nouvelle? Il existe des moyens pour prévenir les sinistres dans le secteur du transport. Puisqu’on ne peut s’assurer d’éviter un incident soudain ou d’échapper à l’attention d’un criminel rusé, il est utile de connaître les risques auxquels on s’expose ainsi que les outils pour les gérer. Voici quelques-unes des causes les plus courantes de sinistres dans le secteur du transport, ainsi que des conseils sur la façon de coordonner vos efforts pour les éviter.

1.      Collisions impliquant des véhicules

Sans surprise, de nombreux sinistres dans le secteur du transport résultent de collisions entre des véhicules, qu’ils soient en mouvement ou immobiles. Les accrochages, les collisions par l’arrière et les collisions en marche arrière, avec un autre véhicule ou un objet, peuvent entraîner des dommages importants. Peu importe qui en est responsable, il s’agit d’une expérience qu’aucun conducteur ou gestionnaire de parc de véhicules ne veut vivre.

De plus, n’oubliez pas que la réputation de votre entreprise peut être gravement entachée si les véhicules de votre parc sont fréquemment impliqués dans des accidents ou des actes de conduite dangereuse. tweet

Heureusement, vous pouvez prendre différentes mesures pour réduire considérablement ces risques. Dans les cas de collisions par l’arrière, discutez des distances sécuritaires avec vos conducteurs, et assurez-vous qu’ils comprennent l’incidence du poids de leur véhicule sur la distance de freinage nécessaire. Ensuite, agissez : vous pouvez installer des freins à disque sur vos camions, afin de réduire le temps de freinage, ainsi qu’un dispositif de télématique pour faire le suivi des habitudes de conduite de vos conducteurs, en vue de leur offrir les formations nécessaires.

Bien entendu, rien ne vaut une excellente connaissance du véhicule que l’on conduit. Des rétroviseurs bien réglés, une bonne connaissance des dimensions du véhicule, des compétences adéquates et une attention portée aux objets en hauteur travailleront de pair avec un dispositif d’évitement de collisions et des phares de pointe pour contribuer à améliorer les chances d’éviter un accident.

2.      Renversements de véhicules

Le transport d’une grosse charge au moyen d’un véhicule lourd peut contribuer à provoquer un renversement, surtout si la fatigue et la vitesse se mêlent de la partie. Les conducteurs doivent dormir suffisamment pour combattre la fatigue et assurer leur sécurité. Pensez à mettre sur pied un programme de gestion de la fatigue pour aller au cœur du problème dans votre entreprise.

L’ajustement de la vitesse au moment d’approcher une bretelle d’accès ou de sortie sur l’autoroute est une habitude primordiale que les conducteurs se doivent d’adopter. De plus, l’installation d’équipement d’appoint peut aussi contribuer à prévenir les renversements. Dotez vos véhicules de systèmes de contrôle électronique de la stabilité qui enregistrent les mouvements, et peuvent automatiquement réduire la puissance du moteur et appliquer les freins pour éviter un renversement.

3.      Collisions avec un animal

Un des risques de la conduite sur l’autoroute est de tomber nez à nez avec un animal sauvage, une situation qui peut entraîner de graves conséquences. En plus du choc initial causé par la collision, vous pourriez aussi constater des dommages importants à votre véhicule. Les camions dotés de pare-chocs renforcés ou de pare-buffles amortiront mieux l’impact. Les conducteurs peuvent aussi adopter de nombreuses habitudes pour éviter ce genre d’incident, dont les suivantes :

  • Surveiller les panneaux indiquant les zones où pourraient circuler des animaux, et redoubler de prudence au crépuscule et à l’aube.
  • Garder une vitesse sécuritaire et balayer la route dans toute sa largeur.
  • Ralentir et rouler prudemment si des yeux brillants apparaissent devant.
  • Ne pas s’attendre à pouvoir simplement contourner les animaux, car leurs mouvements sont imprévisibles.

4.      Problèmes liés aux virages

Les intersections conduisent souvent à la catastrophe : pour réussir un virage à droite ou à gauche, il faut observer avec attention notre environnement, prendre de bonnes décisions et faire confiance aux conducteurs à proximité.

Les conducteurs doivent connaître le Code de la route (et le suivre), et faire attention aux véhicules qui tentent de s’introduire entre le bord de la route et le côté droit du camion. De plus, les exploitants de parc de véhicules peuvent proposer différentes mesures à leurs conducteurs pour éviter les collisions lors de virage. Par exemple, une formation de rappel est toujours une bonne idée : elle permet de survoler les pratiques exemplaires en matière de conduite préventive, mais aussi de se concentrer plus particulièrement sur les habitudes problématiques.

5.      Problèmes liés aux marchandises

Le transport de marchandises fragiles, périssables ou particulières peut être associé à des risques de détérioration et de vol. Pour éviter les sinistres liés à la détérioration, vous devez vous attarder davantage à votre équipement à température contrôlée. Établissez un horaire d’entretien et respectez-le, formez vos employés sur le réglage adéquat de la température et pensez à installer des dispositifs de surveillance satellite permettant de vérifier la température des marchandises en cours de transport et de la régler à distance.

Le transport de marchandises peut être un risque complexe à gérer. On trouve des réseaux de crime organisé sophistiqués partout au pays, et les voleurs trouvent sans cesse de nouvelles façons de voler les marchandises. Dans votre programme de gestion des risques, vous devez tenir compte des activités particulières de votre parc de véhicules, et de vos points faibles, et ensuite, adopter les pratiques nécessaires et vous procurer les dispositifs antivol qui conviennent.